Nouvelles

06 juin 2017
L'autodéfense est un droit de l'humanité tout entière.
Une personne a le droit d'utiliser tous les moyens à sa disposition pour protéger sa vie. Cela semble une évidence mais ce n'est pas le cas dans certains pays.
En 2016 au Danemark, une jeune fille de 17 ans a été agressée par un immigrant qui fréquentait un centre d'accueil pour réfugiés dans la petite ville portuaire de Sonderborg . L'individu l'a attaqué et a tenté de la violer. Elle s'est défendue et elle a poivré son assaillant. Elle a survécue pour raconter son histoire. Elle est maintenant poursuivie par la justice de son pays pour s'être défendue avec une arme illégale . . . du poivre.



Les ancêtres des Danois étaient des vikings. Certains s'en rappellent dans leurs gènes comme cette jeune fille qui a refusée de se laisser abuser, mutiler et possiblement assassiner. L'administration, les faiseurs de lois et les politiciens de ce pays, eux, n'ont plus aucun gènes de vikings.
Au Canada, en Angleterre, en Australie et au Danemark il est interdit de se défendre avec du poivre pour protéger sa vie . . . surtout si on est une femme.



Comment a-t-on pu en arriver là?
sc




16 avril 2017
Avez-vous déjà remarqué le vieux fusil accroché au dessus de l'âtre du foyer sur les peintures représentant l'intérieur de la maison du colon à l'époque glorieuse ou l'Amérique était le nouveau monde?


Edmond J. Massicotte, 1925, Le gateau des rois

À l'époque de la colonisation, on retrouvait dans chaque maison au Canada des armes à feu, fusil ou carabine. La raison était simple, c'était un outil au même titre que la hache ou la pelle. Un outil pour ramener du gibier et aussi pour protéger sa famille et sa communauté.


Le Canadian Illustrated News, 1910, The blessing

La plupart d'entre nous l'on oublié mais se protéger à cette époque n'était pas quelque chose d'optionnel mais bien d'obligatoire. C'était la loi. Abandonner à l'État le pouvoir de protéger l'un et l'autre était un non-sens. Les ressources disponibles rendaient la chose impossible et plus souvent qu'autrement la loi était laissée entre les mains des compagnies privées qui jouissaient de monopoles pour l'exploitation de la fourrure, du bois et autres ressources naturelles.
Les choses ont bien changées. Le 11 mars 2015, Stephen Harper a déclaré devant les caméras qu'on pouvait posséder une arme à feu pour se défendre lorsque l'instant le commande. Cela semble d'une logique évidente. Et bien, la citation a été récupérée par la presse (qui est favorable au désarmement de la population depuis toujours) qui en a profitée pour le crucifier en public.
Pourtant, il avait raison! C'est bel et bien écrit dans la Constitution Canadienne.
L'article 7 de la Charte de Droits stipule que Chacun a droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de sa personne et il ne peut être porté atteinte à ce droit qu'en conformité avec les principes de justice fondamentale.



On est bien loin des intentions de ceux qui ont écrit notre constitution.
Le lobby anti-armes voudrait qu'on s'en remette à la police pour nous protéger. Celui qui réfléchit un peu sait bien que la police ne peut pas être partout en même temps et ne pourra jamais assurer la sécurité de tous.
Chaque personne saine d'esprit a le droit de posséder une arme à feu afin d'assurer sa sécurité et celle de son foyer et c'est dans cet esprit que l'article 7 de la constitution a été écrit.
sc




17 janvier 2017
Ça vous arrive d'avoir les oreilles qui sifflent après une bonne séance de tir au club?
J'ai un copain qui a une théorie sur ce qui provoque ce phénomène. Il prétend que ce sifflement correspond à une série de fréquences et que c'est la dernière fois qu'on les entend. Ce serait comme le râle d'agonie d'un paquet de neurones selon lui.
Je lui ai fortement suggéré de ne pas lâcher son boulot de mécano.



Mais, farce à part, qu'en est-il réellement avec ce sifflement?
Les spécialistes de l'oreille appellent ce sifflement un acouphène. C'est un trouble auditif provoqué par un traumatisme sonore. Tirer de la carabine sans protection d'oreille est une excellente manière de provoquer un traumatisme sonore. Même tirer de la .22 finira par engendrer des problèmes auditifs et provoquer la surdité.
Si vous avez de la difficulté à suivre une conversation lorsqu'il y a du bruit autour de vous ou que vous entendez un drôle de sifflement, vous avez déjà un problème d'audition. Il n'y a pas de retour en arrière. Ça ne se répare pas. Mais vous pouvez quand même ralentir la dégradation en portant votre protection d'oreille durant vos séances de tir.
Ce n'est pas pour rien que le Club de tir de Labelle fournit les bouchons pour les oreilles gratuitement.



sc




15 décembre 2016
Pour la deuxième année consécutive, la Municipalité de Labelle, le Club de tir de Labelle et le Centre de ski de fond de Labelle sont fiers de vous inviter à l'édition 2017 du biathlon de Labelle.



L'évènement aura lieu le samedi 14 janvier 2017.
Le lieu de rendez-vous est indiqué dans le Guide du participant que vous pouvez télécharger.



Nous vous recommandons fortement de lire le guide puisque des modifications nécessaires ont été apportées aux modalités d'inscription et aux règles de participation.
Les formulaires d'inscription doivent être reçus au plus tard le 9 janvier 2017, midi.
Vous pouvez télécharger le Formulaire d'inscription, l'imprimer, le remplir et le retourner avec votre chèque à l'adresse indiquée.





sc




13 décembre 2016
Un dentiste américain, Walter Palmer, a fait les manchettes il y a quelques mois suite a des accusations de braconnage portées contre lui par le gouvernement du Zimbabwe.



Palmer a abattu un lion à la crinière noire surnommé Cecil. Le chasseur du Minnesota avait payé 50K$ pour une chasse au lion et avait agit en toute légalité.
L'évènement a été récupéré et distorsionné par les médias comme ils ont l'habitude de faire avec tout ce qui concerne les armes à feu. Le dentiste a été vilipendé à tel point qu'il a du fermer temporairement sa clinique.



Le gouvernement du Zimbabwe a reconnu plus tard avoir commis une erreur en accusant Palmer de braconnage et s'est excusé.
Mais l'histoire ne se termine pas là!
Un groupe d'activistes, anti-chasseurs, du Parlement européen a récupéré l'incident et a essayé de faire interdire l'importation de trophées de chasse en Europe l'été dernier.



À la surprise générale, 80% des membres du parlement ont voté contre la proposition.
Les représentants de la Namibie et du Zimbabwe ont expliqué qu'une grande partie du financement des efforts de conservation dans les réserves fauniques Africaines provient des chasseurs de trophées.
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce sont les chasseurs qui sauvent la plupart des grands prédateurs africains de l'extinction en finançant un effort concerté pour contrer le braconnage.
Depuis longtemps nous le disons, ce sont les chasseurs et les pêcheurs qui sont les derniers grands écologistes sur la planète, dans le pays et plus particulièrement au Québec.



sc




22 novembre 2016
Les lois anti-armes réduisent-elles le taux de criminalité?
Il existe des tonnes de données qui prouvent le contraire et qui ne sont jamais citées par les lobbies anti-armes.
Ces données démontrent clairement que ces lois n'ont aucun effet sur la quantité d'agressions et de meurtres commis.

À titre d'exemple, nous citons l'étude du professeur Joyce Lee Malcolm, Guns and Violence : The English Experience.
Jusqu'en 1954, il n'y avait aucun contrôle sur les fusils de chasse en Angleterre. Les archives de la police de Londres rapportent 4 cas de vols avec armes pour cette année là. Plus tard, les lois anglaises sur le contrôle des armes sont devenues abusives. En 1974, c'est-à-dire 20 ans plus tard, les vols à main armée à Londres avaient bondi à 1400.
Malcolm conclut son étude ainsi : Plus les armes obtenues légalement ont diminué en Angleterre, plus les crimes commis avec des armes ont augmentés.
Nous avons observé la tendance contraire aux USA. Entre 1973 et 1992 la quantité d'armes dans les foyers américains a doublé tandis que la quantité de meurtres commis avec des armes a diminuée.



Une autre étude publiée en 2012, celle du docteur Caillin Langmann, Canadian Firearms Legislation and Effects on Homicide a essayée d'établir une relation claire entre la quantité de meurtres commis et la quantité d'armes en circulation dans le pays.
Les données de Statistiques Canada couvrant les années 1974 à 2008 ont été analysées en utilisant trois méthodes statistiques différentes.
L'objectif, déterminer si le passage de trois lois importantes visant a restreindre la quantité d'armes en circulation (C-51 en 1977, C-17 en 1991 et C-68 en 1995) avaient eu un effet sur le nombre de morts par armes à feu.
Aucune corrélation n'a été trouvé.



Toutes les études sérieuses sur le sujet ont démontrées que : plus de contrôle imposé aux honnêtes gens ne signifie certainement pas moins de criminalité.

Alors pourquoi cette psychose des élites pour un contrôle excessif sur les armes?
sc




21 octobre 2016
Les paquets de baloney extra épais de une livre sont de retour dans le comptoir de l'épicerie locale. C'est un indicateur infaillible qui nous rappelle que l'ouverture de la chasse au chevreuil est à nos portes.
Loin de moi la pensée que les chasseurs ne sont que des bouffeurs de 'baloune'. Certains sont des épicuriens inconditionnels.
Épicurien ou pas, vous serez certainement d'accord que rien ne vaut un p'tit dej aux oeufs, baloney et boudin, le tout noyé dans le sirop d'érable, avant de se rendre au 'stand' à cinq heure du matin.



Trèves de plaisanteries. Dans moins d'une semaine, le moment tant attendu sera là.
Êtes-vous prêts?
Avez-vous vérifié si votre arme est bien ajustée?
Si ce n'est pas le cas, il est encore temps.
Le club de tir de Labelle fait des heures sup pour vous accommoder.
Bonne chasse!
sc






10 août 2016
En 2003 Luc Chartrand, journaliste pour l'émission Zone libre à Radio-Canada, publie un article dans la revue l'Actualité intitulé "Les derniers vrais écologistes".



Dans son article M. Chartrand dénonçait le dépeuplement des campagnes au profit d'une urbanisation galopante et annonçait le déclin et la disparition de la chasse.
Les conséquences de tout ceci?
De moins en moins de jeunes sont en contact avec la faune et la flore de nos forêts. Certes il y a fréquentation des espaces verts, des réserves fauniques et des parcs. Mais qu'en est-il de la compréhension du fonctionnement de notre incroyable environnement? Chaque animal sauvage est un rouage indispensable au bon fonctionnement de cette machine. Si leurs habitats disparaissent, les animaux vont disparaître. Les chasseurs l'ont bien compris. Cette connaissance intime de la proie et de son milieu naturel, nécessaire au succès de la chasse, a ouvert les yeux de bien des coureurs des bois. Le mouvement écologiste québécois a été en grande partie crée par des chasseurs. Le financement d'une grande partie des projets de régénération des milieux naturels provient des poches des chasseurs et des pêcheurs.
Que se passera-t-il lorsque les derniers chasseurs disparaîtront?
sc






19 juillet 2016
Le sénateur libéral Céline Hervieux-Payette a pris sa retraite le 22 avril 2016.
Avec son départ, nous étions confidents que son projet de loi anti-armes (S-223) ne serait plus qu'un mauvais souvenir. Apparemment nous nous sommes trompés.
Un autre sénateur libéral, Anne Cools, a pris la relève et est maintenant le nouveau sponsor du monstre.



Les meilleurs cerveaux de la NFA ont planchés sur ce projet de loi abusif qui refuse de mourir au feuilleton pour essayer de comprendre le phénomène.
Ils en sont venus à la conclusion que Céline n'était pas assez solide pour pondre quelque chose d'aussi subversif. Des rumeurs de pissoirs laissent entendre que toute cette histoire aurait été planifiée par les penseurs libéraux et le lobby anti-armes.
Les "porte étendards" comme Céline et Anne seraient des marionnettes téléguidées par les plus hautes instances du gouvernement fédéral libéral de Justin Trudeau.



Je vous rappelle les grandes lignes du projet de loi S-223 :
> les anciennes catégories d'armes, RESTREINTES et NON-RESTREINTES, sont remplacées par les nouvelles catégories INSCRIT et DE CHASSE.
> toutes les armes d'épaule semi-automatiques sont reclassifiées comme INSCRIT donc illégales pour la chasse.
> toutes les armes semi-automatiques, carabines et fusils, devront être enregistrées dans un nouveau registre (ça recommence).
> toutes les armes INSCRIT devront être entreposées obligatoirement dans un club de tir.
> toutes les armes INSCRIT ou prohibées ne pourront être transportées que par une agence dûment autorisée (service payant).
> seul le gouvernement aura autorité pour déterminer ce qui est ou n'est pas une arme de chasse.
> les armes non conformes aux nouvelles catégories devront être détruites.
> les propriétaires d'armes auront une année pour se conformer à la nouvelle loi.

Ce projet de loi est sans conteste une nouvelle tentative du gouvernement libéral pour désarmer les honnêtes citoyens.
Hitler, dans les années 30 avait utilisé une loi similaire pour désarmer le peuple juif et nous savons tous ce qui est arrivé par la suite.
sc






12 mai 2016
Si l'on fait abstraction de la pollution par le bruit, faire exploser des bouteilles de liqueur en plastique vides est une activité palpitante.
Pour les faire vraiment exploser avec un bruit supersonique de plus de 120db (c'est très très fort), il faut les charger d'air à une pression autour de 100 livres. Au moment de l'impact une décompression explosive se produit.
Comment arrive-t-on à injecter 100 livres d'air dans une bouteille de coca vide?
Avec un petit gadget mis sur le marché par une compagnie californienne, le MegaBOOM.
megaboomtargets.com
Tout ce qui est requis est une pompe à vélo, une bonne réserve de bouteilles de coca en plastique et le megaboom.
Le prix du bidule? Une cinquantaine de dollars.
Un peu cher? Cotisez vos amis tireurs!
sc






28 avril 2016
Vous vous rappelez la nouvelle du 13 octobre 2015 publiée dans cette rubrique?
Non ? Et bien laissez moi vous rafraîchir la mémoire.
La sénateur libérale Céline Hervieux-Payette avait présenté en juin 2015 un projet de loi 'privé' qui devait modifier la Loi sur les armes à feu au Canada. Son projet d'amendement, le projet S231 n'avait pas réussi à passer en deuxième lecture à cause des élections fédérales qui se pointaient à l'horizon.
Ce bill privé proposait des réformes complètement farfelues capables d'alimenter vos pires cauchemars.
Pourquoi est-ce que je vous achale avec ces vieilleries ? Vous l'avez deviné. Céline qui est à quelques jours de la retraite a décidé de remettre ça avant de partir. Et la deuxième mouture de son projet, le bill S-223 est encore plus farfelue que la première l'était.



Entre autres, elle propose dans son projet de loi :
>Annuler tous les nécessaires changements que le bill C-42 des conservateurs avait apporté à la loi.
>Interdire l'entreposage des armes semi-auto à la maison.
>Interdire les carabines et les fusils semi-auto pour la chasse.
>Interdire le transport d'une arme semi-auto par son propriétaire.
>Redonner à la GRC le pouvoir de déclarer des nouvelles classes d'armes prohibées quand ça leur chante.
Le projet contient encore plus de perles rares.
Les spécialistes des affaires parlementaires disent qu'il y a peu de chance que le projet passe en deuxième lecture mais c'est toujours une possibilité. Il faut rester quand même vigilant !
Faites-vous donc plaisir, écrivez un petit mot d'appréciation à la sénateur pour la remercier de l'intérêt qu'elle porte à notre bien être collectif.
sc




18 avril 2016
La chasse est une activité de plein air fantastique.
Malheureusement, les baby-boomers vieillissent et délaissent cette activité de plus en plus. La jeune relève masculine est là mais ne compense pas le nombre de chasseurs âgés qui ne vont plus en forêt.
Phénomène bizarre, la quantité de permis vendus pour la chasse au gros gibier ne cesse d'augmenter. Ceci est contradictoire avec la tendance marquée d'une diminution des chasseurs males.
Réservée presque exclusivement aux hommes pendant des siècles, la chasse est tombée dans l'oeil de la gente féminine.



En effet, et les statistiques le prouvent, de plus en plus de femmes suivent les cours nécessaires à l'obtention du certificat du chasseur et à l'achat d'une arme d'épaule.
En Alberta, le nombre de femmes qui chassent a doublé en dix ans.
Au BC leur nombre a augmenté de 62% pour la même période et en Ontario de 70% en quatre ans.
Mais qu'est-ce qui pousse les femmes à chasser?
Un argument qui revient souvent est la manière dont les animaux de boucherie sont traités. Le fait qu'ils sont engraissés aux hormones de croissance, bourrés d'antibiotiques et qu'on les nourrit avec des végétaux et des céréales génétiquement modifiés et traités aux pesticides y fait pour beaucoup. Certaines vont même jusqu'à prétendre qu'elles seraient végétariennes plutôt que de manger de la viande de provenance incertaine.
En bout de ligne, pour la plupart des femmes ce sont les mêmes motivations que pour les hommes. La forêt, la traque, l'attente, le coup de feu, la récolte et la consommation de la venaison.
Une chose est certaine, la rencontre d'un visage féminin dans la forêt va devenir quelque chose de plus en plus fréquent.
En bout de ligne, la seule différence entre le gars qui chasse et la fille qui chasse, c'est que le gars pisse debout!
sc

Une femme à la chasse aux canards




09 avril 2016



Panem et circenses.
Du pain et des jeux. Les dirigeants de la Rome antique l'avaient bien compris. Si vous voulez endormir le peuple, donnez lui de quoi manger et de quoi s'amuser. Quelques gladiateurs qui s'entretuaient dans une arène et une poignée de chrétiens à bouffer par des lions affamés réglaient le problème de la grogne populaire à cette époque.
Guy A. Lepage, l'animateur de l'émission Tout le monde en parle diffusée à Radio-Canada le dimanche, a bien compris le concept. Il s'est rapidement bâtit un auditoire à ridiculiser les gens en public. Lui et son fou, Dany Turcotte, en ont fait une spécialité. Au moins une personne dans son talk-show hebdomadaire passait au tordeur et les spectateurs de ce navrant étalage de manque de goût en redemandaient.
Il a certainement mis de l'eau dans son vin depuis ses débuts mais il ne se gêne pas pour retomber dans ses vieilles habitudes lorsque cela sert ses intérêts. Dimanche le 3 avril dernier, il a jeté dans son arène personnelle le pauvre chrétien Guy Morin (VP de Tous contre un registre) ou deux lionnes habituées à manipuler les médias et à déformer la vérité n'en ont fait qu'une bouchée.
M. Morin aurait du y penser deux fois plutôt qu'une avant d'accepter cette invitation empoisonnée. Cette décevante prestation publique n'a certainement pas fait avancer la cause des chasseurs et tireurs du Québec dans l'opinion publique.
Morale de cette histoire, il faut laisser les tribunes publiques aux spécialistes.
sc

Se payer la tête des autres pour grossir son auditoire, peu importe les conséquences




30 mars 2016
C'était prévisible mais c'est quand même tellement décevant.
Malgré les dizaines de milliers de personnes qui ont clairement affiché leur opposition au projet de loi 64, Le Registre des Armes d'Épaule du Québec, les libéraux du gouvernement Couillard vont de l'avant avec les audiences publiques qui débutent cette semaine.
Les groupes de pression anti-armes vont pouvoir bénéficier d'une excellente tribune et d'une totale couverture médiatique pour répandre leur hiatus mensonger jusqu'à la mi-avril.
Le ministre de la sécurité publique Martin Coiteux affirme que c'est la volonté de la population alors que la preuve du contraire a été clairement faite. La ligne de parti des péquistes sur la question est la même que celle des libéraux. Seule la CAQ va permettre à ses représentants de voter selon leur conscience.
Le plus désolant dans toute cette histoire c'est que tous les individus qui ont commis de multiples meurtres avec des armes longues au Québec étaient des malades mentaux.
Tous ces millions gaspillés pour rien auraient pu être investis dans des soins de santé mentale, un besoin criant.
Finalement, les pétitions en ligne à l'Assemblée Nationale que nous signons dans l'espoir de se faire entendre et d'un peu de justice, ça n'est que du papier-cul pour nos politiciens.
sc

Des armes de chasse saisies par la police sous prétexte d'entreposage inadéquat




17 mars 2016
Sylvie Roy la députée indépendante d'Arthabaska a déposé à l'Assemblée nationale les pétitions d'opposition au projet de loi no. 64, Loi sur l'immatriculation des armes d'épaule.
La date limite pour signer la principale pétition était le 11 mars 2016.
Le total des signataires des deux pétitions s'élève à 58,555.
Après une telle démonstration d'opposition à un projet de loi inutile et ruineux pour tous les contribuables, reste à savoir si les députés libéraux vont respecter leurs électeurs ou bêtement suivre la ligne de parti.



09 mars 2016
Une croyance populaire concernant le chevreuil veut que l'animal ne voie pas la couleur.
Est-ce vrai?
Pour répondre à cette question il faut regarder comment fonctionne un oeil.



La lumière réfléchie par les objets qui nous entourent pénètre l'oeil par la pupille pour se rendre jusqu'à la rétine au fond de l'oeil.
Le fond de notre oeil est tapissé de deux types de cellules spécialisées, les bâtonnets et les cônes. Les bâtonnets sont des récepteurs de la luminosité (noir, blanc et tons de gris) et servent aussi à la détection du mouvement tandis que les cônes détectent la couleur.
Pour voir la couleur, il faut donc des cônes.
La dissection de l'oeil du chevreuil a confirmé la présence de cônes au centre de la rétine. Le chevreuil peut donc voir la couleur. Le problème est réglé et nous pouvons passer à autre chose.
Mais attention, il y a une subtilité.
Chez l'homme, il y a trois types de cônes. Les cônes bleus, les cônes verts et les cônes rouges. Les cônes bleus sont sensibles aux tons de bleu, les verts aux tons de vert et les rouges aux tons de rouge.
Chez le chevreuil, Il n'y a pas de cônes rouges sur la rétine. En fait, chez tous les mammifères ongulés que nous chassons (orignal, caribou, wapiti, ...) il n'y a que des cônes bleus et verts. L'absence de cônes rouges inhibe toute sensibilité à cette couleur. Ceci explique pourquoi l'animal ne voit pas du tout le dossard orange fluo que les chasseurs portent en forêt.
Le mythe que le chevreuil ne voie pas la couleur provient de ce phénomène.
Par contre le chevreuil est doté d'une sensibilité accrue dans les tons de bleu.



Donc si vous partez à la chasse avec vos jeans bleu ou du camouflage bleu comme cette disciple de Diana (la déesse de la chasse de la Rome antique), vous avez peu de chance de récolter ce dix pointes que vous convoitez tant.
Son bandana bleu est l'équivalent d'un gyrophare pour un chevreuil.
sc



28 février 2016
Samedi le 27 février 2016 à 09:00h, par un froid sous la barre des -20 degrés Celsius, a débuté la première édition du biathlon de Labelle.
L'évènement a mis en compétition plus de soixante amateurs de ski de fond.
Une centaine de supporters et de bénévoles sont venus encourager les athlètes et prêter main forte.
Dans chaque catégorie, les skieurs étaient groupés en pelotons de 4 ou 5 individus. À chaque 4 minutes un peloton prenait le départ. Deux épreuves de tir à la carabine étaient intercalées dans les parcours de ski.
Pour l'épreuve de tir, étant donné le manque (et même l'absence totale) de connaissance sur la pratique, le club de tir de Labelle a assuré un encadrement serré de tous les participants. Chaque tireur était assisté par un spécialiste du club dans le maniement des carabines au moment de l'épreuve.
Le défit consistait à placer cinq balles dans une cible de 6 pouces à vingt verges de distance.
L'évènement a été un succès total.
sc

La période d'inscriptions


Le 'briefing' pour la catégorie Intermédiaire


La ligne de départ


L'épreuve de tir à la carabine


Ces sourires en disent long




19 février 2016
On arrête pas le progrès.
Cette phrase célèbre prend toute sa signification lorsque l'on voit la dernière trouvaille du manufacturier de pistolets à air comprimé, Crosman.
Cette trouvaille, c'est la Airbow, une carabine à air comprimé qui tire des flèches. Vous avez bien lu, cette arme à l'apparence de 'Black Rifle' militaire tire des flèches.
Bien entendu l'instrument ne tire pas des flèches conventionnelles. La flèche creuse en fibre de carbonne recouvre complètement le canon de la carabine (dont le diamètre est très petit) lorsqu'elle est en place. Une décharge d'air comprimé de 3000 psi propulse la flèche à une vitesse de 450 pieds seconde. Le cylindre d'air comprimé peut propulser jusqu'à 8 flèches avant de nécessiter une recharge. Le manufacturier prétend que l'instrument peut grouper les flèches dans 2 pouces à 50 verges.
La question à cent dollars qui nous vient immédiatement à l'esprit est : la Benjamin Pioneer Airbow va-t-elle être autorisée pendant la saison de chasse à l'arc au Québec?
sc





10 janvier 2016
Le biathlon est une épreuve sportive combinant deux disciplines.
La première version qui vient à l'esprit lorsque l'on parle de biathlon c'est la combinaison du ski de fond et du tir à la cible.
Cette version du sport est d'origine militaire. L'endurance physique nécessaire à la pratique du ski de fond est en soi contradictoire avec les aptitudes requise pour le tir à la cible, c'est-à-dire contrôle du rythme cardiaque et de la respiration et détente musculaire. On essaie de jumeler une activité hyper cardio avec quelque chose qui s'apparente à de la méditation. Il n'y a que les militaires pour penser à une telle chose.
Qu'à cela ne tienne, l'expérience vous tente? Votre souhait va se réaliser le 27 février 2016.
En effet deux résidents de Labelle, Virgini Labonté et Guillaume Labelle organisent la première édition du biathlon de Labelle.



Pour donner une chance à tous de participer à l'évènement, trois catégories ont été crées, Familiale, Intermédiaire et Expert.
Toute l'information est disponible dans ce document Biathlon catégories que vous pouvez télécharger.
Pour vous inscrire, vous devez télécharger le Formulaire d'inscription, l'imprimer, le remplir et le poster à l'adresse indiquée accompagné de votre chèque. Le tout doit être fait avant le 18 février 2016.
Le calibre de l'arme pour l'épreuve de tir est cal 22. Si vous n'avez pas de carabine de ce calibre, ce n'est pas grave, les carabines seront fournies pour tous les participants.
Mesdames et messieurs, c'est le temps de farter vos skis de fond et de vous mettre en forme!
sc


02 janvier 2016
Les fusées de détresse pyrotechniques, ça vous dit quelque chose?
C'est le genre de truc que vous devez obligatoirement avoir sur votre bateau s'il mesure plus de 20 pieds. Si vous êtes en détresse sur l'eau, vous tirez une fusée dans les airs avec le pistolet en plastique orange. Si d'autres bateaux circulent dans le coin, cela ne peut pas manquer d'attirer l'attention des occupants. C'est le but recherché.
Ces signaux pyrotechniques viennent sous différentes formes. Sur le marché on en trouve quatre types. Le type B est identique à une cartouche de calibre 12.
Intéressant, n'est ce pas?



Une autre chose qu'il faut savoir c'est qu'ils ont une date d'expiration et la loi vous oblige à les renouveler tous les quatre ans.
En conséquence, au bout de quelques années vous vous retrouvez avec une boite pleine de ces cartouches périmées. Pour s'en débarrasser, c'est un problème. La décharge publique n'en veut pas. L'écocentre n'en veut pas non plus. Même la police ne sait pas quoi faire avec.
Alors pourquoi ne pas tout simplement les tirer? Malheureusement il est interdit de tirer un signal de détresse s'il n'y a pas de détresse véritable.
Bon dans ce cas il ne reste plus qu'une option, se cacher loin des étendues d'eau navigables pour faire le mauvais coup.
Vous avez oublié le pistolet en plastique orange sur votre bateau? Ce n'est pas grave, le bon vieux Cooey à un coup avec son canon de 28 pouces « full choke » va faire l'affaire. Après tout c'est du calibre 12, non?
ERREUR! ERREUR! ERREUR!
Un chasseur du coin l'a essayé et voyez ce qui est arrivé au fusil.



La charge de poudre dans la cartouche a été insuffisante pour permettre à l'ogive de passer l'étranglement du canon. L'étoile allumée est restée coincée et s'est consumée dans le canon. Le bout de l'arme est littéralement devenu rouge incandescent. Le métal de l'ogive s'est fusionné au métal du canon. Sur la photo, la décoloration du métal à l'extrémité du canon est clairement visible.






Pour sauver le fusil, une visite chez l'armurier a été nécessaire et le canon s'est vu amputé de 10 pouces.
C'est maintenant un Cooey avec un canon de type « cylindre » de 18 pouces de long.
Morale de cette histoire, toujours utiliser le bon type de munition pour une arme donnée.
Et laissez les fusées de détresse sur le bateau.
sc


31 décembre 2015




18 décembre 2015
Attention amateurs de chasse à l'orignal!
La brochure 2016 pour le tirage au sort pour la chasse contingentée de l'orignal dans les réserves fauniques de la SEPAQ vient de sortir et est disponible à l'adresse Internet suivante:
http://www.sepaq.com/resources/docs/tirages/tirages_chasses_2016_v2.pdf
Pour ceux qui ne le savent pas, l'attribution des secteurs de chasse dans les 15 réserves du réseau de la Sépaq se fait toujours par tirage au sort.
Le tirage au sort pour la saison 2016 débute le 1er décembre 2015 et se termine le 15 janvier 2016. La période d'inscriptions dure donc 6 semaines.
Quel est le taux de succès?
À titre d'exemple, le taux moyen de succès dans la réserve Rouge-Matawin pour 2015 est de 44%, une baisse de 7% par rapport à 2014.
Pour vous inscrire :
http://www.sepaq.com/tirages/chasse_cont/index_or.dot?drawCode=OR
Bonne chance
sc




16 décembre 2015
Le mot « démocratie » pourrait être défini par cette citation d'Abraham Lincoln « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple » (19 novembre 1863).
En d'autres termes la démocratie est un régime politique dans lequel le peuple a le pouvoir.
Lorsque les élus politiques cessent d'écouter le peuple et n'en font qu'à leur tête nous ne sommes plus dans une démocratie.
Ce phénomène de glissement vers le totalitarisme entraîne en général une réaction de résistance des groupes opprimés directement proportionnelle à l'ampleur des abus commis.
Chasseurs, tireurs sportifs, collectionneurs d'armes et amateurs de tout ce qui tire en général, l'appellation de « groupe opprimé » pourrait bien s'appliquer à vous dans un avenir rapproché.
En effet, Philippe Couillard vous a dans sa mire et il veut votre bien. Entendons nous, il ne veut pas votre bien-être personnel, il veut vos biens personnels (vos armes). Ce médecin millionnaire n'a pas besoin d'argent, il s'est bien enrichi aux dépends de notre système de santé. Non, sa drogue à lui et à tous ceux qui l'on précédé dans le fauteuil de premier ministre depuis plus de trente ans, c'est « l'exercice du pouvoir ». C'est comme ça qu'il prend son pied.
Sa vision du Québec est celle d'un Québec désarmé (sauf pour sa police bien entendu). La seule méthode pratique d'y arriver c'est de compiler une liste exhaustive de toutes les armes en circulation libre dans la province. Avec cette liste en main il aura l'outil dont il a besoin pour atteindre ses objectifs.
Il va donc s'acharner à réaliser son projet de registre des armes d'épaule au Québec jusqu'à ce qu'il obtienne les résultats escomptés. Peu importe les conséquences économiques et sociologiques.
Comment va-t-il s'y prendre? La méthode est éprouvée. Il va utiliser un minuscule et obscur groupe d'individus, le lobby anti-armes, comme fer de lance de sa campagne anti-armes et les médias sous toutes leurs formes comme véhicules de désinformation.
La situation semble désespérée.
C'est l'histoire qui se répète.
Les mêmes erreurs vont être commises de nouveau. Que faire?
Comme individus nous ne pouvons pas faire grand-chose mais comme groupe c'est une autre histoire. S'il vous plait, ne vous laissez pas faire. RÉAGISSEZ! Votre force réside dans le nombre. Vous êtes plus de 500 000 au Québec. Les politiciens tablent sur le fait que les chasseurs et les tireurs sportifs forment un groupe plutôt amorphe lorsqu'il s'agit de faire des revendications politiques. Prouvez-leur le contraire.
Sur le site web de l'Assemblée nationale du Québec une pétition a été créée.
Opposition au projet de loi no. 64, Loi sur l'immatriculation des armes à feu
Cette pétition dénonce tout ce qu'il y a d'obscène dans le projet de loi 64. Signez la pétition à cet endroit :
Non au projet de loi 64



Faites-vous entendre!
Demandez à vos voisins et amis de la signer aussi et même s'ils ne sont pas des amateurs de chasse ou de tir, expliquez-leur que c'est une question de démocratie.

Pour ceux qui désirent plus d'information sur le problème voici un lien intéressant sur Facebook



Il y a aussi un forum ou une autre pétition (non-officielle) contre le registre Québécois des armes longues a ramassé plus de 45888 signatures.



sc


07 décembre 2015
Le gouvernement Couillard va de l'avant avec la création d'un registre des armes longues (carabines de chasse et autres fusils) au Québec. Jeudi matin le 3 décembre dernier le projet de loi pour la création du registre québécois a été déposé sur la table à l'Assemblée Nationale.
Fidèle à la tradition, le Québec est de nouveau à contre courant avec le reste du Canada. Le registre canadien des armes à feu crée en 1995 par le gouvernement libéral fédéral de l'époque nous a coûté plus de 1.3 milliards de dollars. Il a finalement été sabordé par le gouvernement conservateur en 2012 vu sa totale inutilité. C'est maintenant au tour des libéraux provinciaux de remettre ça. Philippe Couillard affirme que la création du nouveau registre ne coûtera "pas plus de 20 millions de dollars aux contribuables et presque rien à maintenir" [sic]. Le coût d'opération du registre serait estimé à 5 millions de dollars par année par le gouvernement.
La création du nouveau registre devrait prendre environs trois ans et faire travailler plusieurs douzaines de nouveaux fonctionnaires provinciaux par la suite.
Même si le premier ministre affirme que la totalité de la facture ne sera pas refilée aux propriétaires d'armes de la province, parions que la tentation va être grande.
sc


02 décembre 2015
Ça y est. Les statistiques pour la chasse au chevreuil au Nouveau-Brunswick sont sorties. C'est un désastre. Une récolte provinciale inférieure de 38% par rapport à 2014. La plus basse en 42 ans!
Le déclin n'est pas uniforme pour toutes les régions de la province. Pour Bathurst c'est une chute de 63%. Pour Miramichi, 53%. C'est le nord de la province qui semble le plus affecté.
Les biologistes mettent le blâme sur les derniers hivers qui ont été particulièrement rigoureux dans l'est du Canada. Les bêtes brûlent leurs réserves de graisse avant la fin de l'hiver et meurent de faim.
Avec de telles statistiques, l'épineuse question "Doit-on nourrir le chevreuil en hivers?" refait de nouveau surface.
sc


30 novembre 2015
Plus de deux millions de canadiens détiennent un permis de possession d'armes à feu. Certains en ont besoin pour la chasse, d'autres comme collectionneurs d'armes ou tout simplement pour le plaisir de culbuter des boites de conserves vides dans le boisé de l'oncle George avec la bonne vieille 22 du grand père.
Chacun prend son pied à sa manière mais cela se fait toujours en sécurité et dans le plus grand respect des lois canadiennes.
Même si les amateurs d'armes sont statistiquement le groupe de personnes le plus sécuritaire et respectueux des lois dans le pays ils sont souvent ostracisés et traités comme des criminels en devenir.
Des décennies de battage médiatique négatif envers les amateurs d'armes et cela souvent avec la bénédiction des politiciens ont réussi à imprimer dans l'inconscient collectif de la population que les armes sont le mal incarné et ceux qui les utilisent pour le sport, des démons qui s'ignorent.
Les journalistes adorent utiliser des termes péjoratifs comme arme toute noire à l'allure menacente, cache de munitions, arsenal, carabine d'assaut... Plus souvent qu'autrement le journaliste qui rapporte un incident déforme complètement la réalité. Cela est du principalement à une ignorance complète du sujet. Deux boites de balles de 22 deviennent une cache de munitions, une Winchester 30-30 devient une carabine d'assaut, un pistolet est un révolver et un fusil de chasse une carabine. On n'enseigne plus l'intégrité journalistique dans nos universités. Pour vendre la feuille de choux, il faut des nouvelles à sensation peu importe les conséquences pour les amateurs d'armes et pour le sport.
L'année 2015 tire (ciel un calembour!) à sa fin. Pour 2016, prenez donc la résolution d'instruire vos amis, vos voisins et même vos collègues de travail sur l'activité de plein air qu'on appelle le 'tir sportif'. Si nous nous y mettons tous, un petit pas à la fois nous pourrions peut-être réussir à changer l'opinion publique.
A+
sc


18 novembre 2015
Ça y est. La chasse au chevreuil est terminée. Pas une bonne année. Que des femelles, des douzaines de femelles. Les bucks, les vrais avec des vraies cornes, pas des cure-dents, sont resté invisibles.
Faut dire que nous chassons sur les terres du domaine public. Dans le coin la compétition est féroce. Au dire de mes confrères et consoeurs chasseurs, l'absence des males était généralisée cette saison.
C'est quand même bizarre ce phénomène. Ceux que je connais qui ont eu du succès ont du se contenter de juvéniles pas déniaisés, des 'spikes' quoi. J'ai hâte de voir les statistiques pour le coin et de poser quelques questions aux biologistes du ministère.
En tous cas, pour ceux qui s'inquiètent sur la santé du sport, je peux vous dire qu'il n'y a pas de problème dans mon coin de pays. La relève est là.
sc


27 octobre 2015
Dans moins de quatre jours, c'est l'ouverture de la chasse au chevreuil à la carabine presque partout dans la Belle Province. Êtes-vous prêts?
Si vous chassez à l'affût, avez-vous vérifié votre cache? Votre mangeoire est-elle bien remplie? Vos salines sont-elles visitées?
Et votre équipement personnel lui? Vos vêtements doivent vous permettre d'affronter les températures sous la barre du zéro que nous avons souvent durant cette période de l'année. Il n'y a pas pire supplice que de geler sur le 'stand' parce qu'on a oublié de se procurer la couche isolante supplémentaire qui nous a si cruellement fait défaut durant la saison précédente. Le décompte est commencé mais vous avez encore le temps de faire un peu de shopping de dernière minute.
Pour les amateurs de chasse fine, les choses indispensables pour votre sécurité, sont votre boussole et votre GPS. Certains chasseurs ne font pas confiance à tout ce qui fonctionne avec des piles. C'est pourquoi ils ont souvent une seconde boussole cachée dans le fond d'une poche.
Peu importe votre approche pour chasser le chevreuil, la pièce d'équipement la plus importante que vous allez traîner dans les bois cet automne est votre carabine. Vous l'avez rangé dans l'armoire et oubliée pendant presque une année. Est-ce qu'elle fonctionne toujours bien?
Je trouve toujours désolant d'entendre des coups de feu venant d'un peu partout la veille de l'ouverture de la chasse. Chaque coup tiré signifie que quelque part un affreux doute sur la performance de son arme a envahi un chasseur.
Si le chapeau vous sied, il n'y a qu'un seul remède. Une petite visite au club de tir de Labelle au début de l'automne est la meilleure méthode de vérifier que l'arme est apte à accomplir la tâche demandée.
Si ce n'est pas le cas, il reste amplement de temps pour corriger le problème.
sc


20 octobre 2015
Et bien, on peut dire que le réveil a été brutal. Un gouvernement majoritaire libéral, misère. Ça ne pouvait pas être pire. La crevasse qui divisait le pays entre l'est et l'ouest vient de refaire son apparition. Avec le libéraux au pouvoir et majoritaires, il faut se préparer au pire. Les dépenses vont augmenter en même temps que les taxes et la dette du pays va suivre cette tendance générale. L'effort entrepris par les conservateurs pour réduire la dette et l'appareil gouvernemental va être inversé. Et pour donner du travail à cette armée grandissante de pousse-papiers fédéraux biens assis au chaud dans leurs bureaux, quoi de mieux que de taper sur les amateurs d'armes à feu pour se faire les dents. Ceci bien entendu avec la bénédiction des médias.
Attention, ça va faire mal.
sc


13 octobre 2015
Loin de moi l'idée d'utiliser cet espace à des fins politiques partisanes mais un fait troublant qu'un ami chasseur m'a rapporté dernièrement me force à m'exprimer.
En effet, on a porté à mon attention qu'un 'projet d'amendement' à la présente 'loi sur les armes à feu' a été présenté en juin dernier par la sénatrice libérale Hervieux-Payette.
Ce projet d'amendement peut être consulté sur le site web parlementaire du gouvernement canadien à cet endroit :
http://www.parl.gc.ca/content/hoc/Bills/412/Private/S-231/S-231_1/S-231_1.PDF
Ce projet de loi représente une grande menace pour notre collectivité d'utilisateurs d'armes à feu à des fins sportives.
Pour ceux que le jargon légal assomme, voici en résumé les grosses ligne du projet S-231 de la sénatrice libérale :



Pas de panique. Le projet S-231 est mort au feuilleton avec l'annonce des élections du 19 octobre.
Toutefois, il pourrait cependant refaire surface après les élections.
L'agenda du parti libéral concernant les armes à feu dans le pays est sans équivoque.
Lorsque, dans l'isoloir, vous mettrez votre X à côté du nom de votre candidat le jour du vote, rappelez-vous que le parti conservateur est le seul parti politique qui a défendu les droits des chasseurs et des propriétaires d'armes à feu au Canada envers et contre tous.
sc


02 octobre 2015
La chasse à l'orignal est à nos portes et pour certains elle est déjà terminée. C'est une période d'intense activité pour tous les nemrods du Québec. C'est aussi le moment de redoubler de prudence dans les bois. Voici quelques règles qui rendront votre saison plus agréable et plus sécuritaire.
-vérifiez la précision de votre arme au club de tir avant votre expédition.
-ne tirez pas si vous n'êtes pas certain de tuer immédiatement votre animal.
-protégez vos quartiers de viande contre la pluie et les mouches.
Bonne chasse!
sc